Au tout début de cette aventure j'ai cherché sur internet pour essayer de trouver des paysages qui ressemblent à celui-ci. Je n'en ai trouvé aucun, le seul tableau qui a attiré mon attention c'est la Joconde. Lorsque vous faites une recherche sur les paysages anciens la Joconde est citée, je ne comprends pas pourquoi car à mon sens cela n'en est pas un. J'ai réfléchi à ceci et en fait, entre la Joconde et le Testament Paysagé, les répartitions de volumes sont similaires autour de la silhouette de la Joconde.

Je vous parle de ce point avant de vous montrer le détail qui suit et qui concerne l'arbre central du tableau.

Un jour j'ai découvert que cet arbre était ce que j'appelle un 'portrait végétal', j'ai tout d'abord vu les yeux.

Léonard nous fait ici une très belle démonstration de l'extraordinaire aisance avec laquelle il pouvait tout relier sans en avoir l'air. Il peint un visage à l'emplacement occupé par le visage de la Joconde, vous pourrez même vérifier que l'espace au dessus de cet arbre est le même que celui qui est au-dessus de la tête de la Joconde.